fbpx
politique

Les nouveaux patrons des régions sont connus

Les présidents des conseils régionaux ont été plébiscité le 22 décembre à l’occasion d’une session de plein droit du conseil dans les 10 régions du pays.

Gilbert Tsimi Evouna

lyse Davina

L’on se se souviendra du 22 décembre 2020 comme étant le jour où les conseils des dix régions ont tenu leur session de plein droit en vue de désigner leurs exécutifs.

Voici les noms de ceux qui désormais presseront les différents conseils régionaux :

L’ancien délégué auprès de la communauté urbaine de Yaoundé Gilbert Tsimi Evouna,chef de la délégation permanente du RDPC dans la région du centre; il est secondé de jean-claude Sanama Nkono conseiller du département du Mbam et inoubou, inspecteur des régies financières à la retraite ;le secrétariat général du conseil est confié à David Tonye N’Hannack.

Zacheus Bakoma

Dans la région du sud-ouest, l’exécutif régional est constituée de Zacheus Bakoma Elango, administrateur civil à la retraite suivi du Dr Atem Ebako représentant de la house of chiefs,conformément au statut spécial des deux régions.

Pr Agwafor III

Dans le Nord-ouest, la rennes du conseil sont tenues par Angwafor III fru Fobushi. La région du Nord a pour patron du conseil , l’inspecteur principal des douanes à la retraite Alim Boukar ; du côté de l’Extrême-Nord,le choix sest posé sur Daniel Kalboussa.

Polycarpe Balong

Dans l’Adamoua,cest le natif de Tibati Mohamadou Dewa,militant du UNDP qui a été désigné à la tête de la région.

Dans le littoral Polycarpe Banlong dirige le conseil, à l’ouest, le Dr jules Hilaire Foka Foka , à l’est, le choix des conseiller s’est penché sur Wamane Mbele,ancien délégué auprès de la communauté de Bertoua dirige la troupe

Terminons dans la région du sud où le président nest autre que l’ancien capitaine des lions indomptables de la CAN1972,Mve Elemva.

Opinion

Paul biya offre les cadeaux de Noël aux victimes des zones anglophones

le don a été remis le 21 décembre dernier à l’esplanade de la mairie de Yaoundé par la ministre de l’administration et du territoire Paul Atanga Nji

Lyse Davina

550 familles victimes de la crise dans les régions du nord ouest et du sud-ouest et quatre associations caritatives ont reçu lundi ,un don en matériel d’une valeur de 600 millions de FCFA de la part du président de la république Paul Biya .

Les paquets étaient essentiellement constitués de produits de première nécessité.

Le chef du commandement territorial a profité de l’occasion pour lancer un appel en faveur du retour des déplacés à leur bases respectives. Une exhortation qui intervient alors que des tueries et autres enlèvements continuent d’être signalés.

Opinion

Les enseignants du supérieur en colère

Les personnels d’appui des universités d’états  annoncent un mouvement d’humeur à compter du 2 février en raison de la non application d’élaboration grille salariale définie de manière consensuelle avec les autorités gouvernementales le 13 août 2020.

Lyse Davina

Ce sont les personnels des 8 universités d’état du pays qui affichent le mécontentement, ils annoncent un débrayage le 2 février 2021 pour revendiquer un traitement souple des engagements de l’état vis-à-vis d’eux.

Grégoire Owona

Dans une lettre adressée au ministre du travail et de la sécurité sociale, Grégoire Owona, le 15 décembre dernier ,le syndicat national des personnels d’appui des universités d’états du Cameroun (SYNAPAUC), l’objet de cette correspondance était : « préavis de grève dans les universités d’état ,au MINTSS,par le personnels des universités d’états des le 02 février due  à la non application de la grille mise en cohérence du 13 août 2020 au MINTSS en application du décret n°2014/2217/PM du 24 juillet 2014 portant valorisation du SMIG dans les universités d’état » Le syndicat revendique la mise en application de la grille salariale définie au cours de de la réunion du 13 août 2020entre le syndicat ,les représentant du ministère des finances et du ministère de l’enseignement Supérieur.  Conformément au décret du premier ministre le syndicat déplore que depuis ce consensus, les effets ne sont pas encore visible dans les bulletins de paie .

Pour le SYNAPAUC,ces frustrations datent du 24 juillet 2014et si les effets financiers liés à la grille consensuelle ne sont pas visible dans les salaires des janvier 2021,tous les personnels d’appuis des universités  d’état n’auront pas d’autres choix que d’observer une grève non seulement dans les universités d’états mais également dans les délégations régionales du MINTSS et même ai MINTSS

Opinion

Ngarbuh ou sont les auteurs

Ils sont environ 20 membres d’un comité de vigilance  qui seraient en fuite

lyse Davina

Me Richard Tamfu ,coordonnateur du collectif d’avocat des familles des victimes du massacre de Ngarbuh a donné le compte rendu du procès ouvert le 17 décembre dernier au tribunal militaire de Yaoundé.

Il rapporte sur la chaîne privée Équinoxe TV  que : «  après avoir participer à l’information judiciaire, jai été très surpris de constater qu’il n’y avait que 3 militaires dans le boxe des accusés ; le quatrième militaire et le groupe des 17 membres d’un  comité de vigilance étaient absents » ;notons que les 3 militaires présents sont le sergent baba Guida, le gendarme sanding sanding Cyrille, et le soldat de première classe Harango ils sont accusés de meurtre, incendie et destruction ,violence sur femme enceinte et violation de consigne », sur les raisons de cet absence des autres accusés, l’avocat rapporte  que le ministère public a répondu  que le quatrième militaire est en fuite et qu’il est dans l’incapacité d’identifier les 17 membres du comités de vigilance.

Me Tamfu rajoute que le ministères de la défense devrait également comparaître car pour lui ,le ministère est civilement responsable tout à fait normal que s’il y a des réparations dans le dossier ,que le ministère en charge de ces soldats soit présent.

La cause a été renvoyée au 21 janvier 2021 pour la communication de la liste des témoins des différents parties et la comparution des accusés

Opinion

Maurice Kamto libre

Le président national du MRC,peut désormais sortir de chez lui, le dispositif sécuritaire déployé à son domicile depuis 2 mois et demi ,a disparu ce 8 décembre 2020.

lyse Davina

Le constat a été fait par Me Hyppolite Meli, l’un des avocats de Maurice Kamto, rendu à son domicile ce 8 décembre 2020.

Plus de policiers postés à l’entrée de son domicile au quartier Santa Barbara ,dans l’arrondissement de Yaoundé le 1er.

Un constat qui intervient quelques heures après le communiqué du porte-parole du gouvernement,  René Emmanuel Sadi ; qui annonçait des mesures d’assouplissement en faveur des personnes interpellées dans le cadre des marches du 22 septembre 2020 .

Outre des dizaines de militants du MRC écroués dans les prisons du pays,  le président national du parti ,a fait l’objet dune assignation à résidence ; il lui est reproché d’avoir appelé à des rassemblements en vue du départ d’un Paul Biya au pouvoir depuis 38 ans .

Quelques heures après sa libération, Maurice Kamto s’est prononcé sur la chaîne privée canal 2 international en disant :

« Pour moi, cette levée du dispositif ne change rien. Ils peuvent continuer. Ils peuvent encore installer leurs policiers et leurs gendarmes là, ça ne change rien. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est tellement ignominieux, que vous demandez jusqu’où peuvent-ils aller dans cette logique. Et là vous découvrez si bien qu’ils n’ont pas de limites », estime-t-il.

L’homme politique fait savoir que « traquer un individu ou un parti politique, ne passe pas nécessairement par le dispositif qu’on met devant sa porte », En réalité, « Nos frères et sœurs qui sont aux affaires de notre pays, ne comprennent pas ce qui est en jeu. Ils n’ont rien compris de ce qui est enjeu. Ce qui est en jeu, c’est la lutte pour la liberté, la justice dans notre pays, le retour de la paix dans les régions qui sont troublées…, pour que ce pays puisse donner à ses citoyens la chance de vivre au niveau où ils peuvent vivre en raison des ressources

Opinion

Des chefs traditionnels menacés à l’ouest

Certaines autorités traditionnelles soutiennent avoir été contraintes de signer la déclaration du 04 décembre 2020.

lyse Davina

71 chefs de la région de l’ouest ont signé une nouvelle déclaration du « collectif des chefs traditionnels de la région de l’ouest » au cours d’une réunion tenue au siège de la CAPLAMI à Bafoussam le 04 décembre 2020.

Dans cette déclaration, les signataires marquent des réserves sur le contenu du document publié le 19 novembre 2020 par le conseil des chefs traditionnels de la région de l’ouest (CCTO).

Le document entend donner la perception des autorités traditionnelles et culturelles de la région du soleil  couchant sur des différentes crises que traversent le pays et suggèrent des solutions. Pour le collectif ,le document ne reflète pas fidèlement l’esprit patriotique, d’humilité et de soutien au chef de l’état et au gouvernement.

Nos confrères du quotidien privé le messager ,édition de ce jour ,dans un dossier nous informent  sur les retours des enquêtes  qu’ils ont menées ; en effet, le journal révèle que certains chefs ont été menacés par Luc Sindjoun et pascal Nguihé Kanté, le gouverneur de la région de l’ouest et les élites de la région  de signer cette déclaration du 04 décembre 2020. Ces mêmes chefs disent avoir été invité à une réunion a Caplami, où ils ont été sommés de signer le document sous menaces et chantages ; ils rajoutent qu’on  leur auraient dit que c’était pour le bien de la région.  Selon le journal ,la plupart des élites, cadres administratifs et ministres ont refusé de s’exprimer sur la question

Opinion

Le Cameroun relance le commerce

Le Cameroun a ratifié l’accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine ,le 1et décembre 2020.

lyse Davina

C’est l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en Ethiopie et représentant permanent auprès de l’union africaine (UA), Churchill Ewumbue Monono, qui a déposé l’instrument de ratification de l’accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) auprès de la commission  de l’institution.

Le Cameroun devient ainsi le 33 e état-partie à la Zlecaf et l’un des 44 signataires de l’accord de la ZLECAF  en mars 2018 à Kigali  au Rwanda.

Pour me représentant du Cameroun auprès de l’UA,Churchill Ewumbue Monono, cet instrument témoigne de la conviction du Cameroun a la réalisation de l’unité et  que l’intégration africaine  ne peut passer par le commerce. Il rajoute que le pays offre ainsi l’opportunité à ses opérateurs économiques daller a la conquête d’un  marché de1,27 milliards de consommateurs pesant entre 2,3 et 3,4 milliards de dollars .

Pour mémoire, la démarche du Cameroun intervient t la veille de la 13e session extraordinaire de la conférence des chefs d’états et de gouvernement de l’UA tenu le 05 décembre dernier et a un mois du début des échanges sous le régime préférentiel de la ZLECAF annoncé pour le 1et janvier 2021.

Opinion

Pourquoi Wilfried Siewe ??

Wilfried  Siewe a  été interpelé en février 2019  pour avoir été soupçonné d’appartenir à la brigade anti sardinard (BAS); il est libre depuis ce 05 décembre 2020

Wilfried siewe et sa famille

Lyse Davina

Il est désormais libre, ce depuis le 05 décembre 2020 ; Wilfried Siewe, ingénieur Allemand d’origine camerounaise avait été arrêté par les forces de sécurité en février 2019,au début de ses congés au Cameroun.

Il a fait l’objet de plusieurs auditions avant d’être traduit devant le tribunal militaire puis déféré à la prison centrale de Yaoundé kondegui ; un est cité dans la mutinerie survenu à la prison où il est retenu ,le 22 juillet 2020.

Pourtant pas militant pour la renaissance du Cameroun, il est mis dans la liste des bénéficiaires de la prison avec certains responsables et militants du MRC.

Son crime pour avoir mérité 2 ans de prison est d’avoir dans son appareil photo des images d’une manifestation de contestation qui s’était déroulé en Allemagne imputée à la brigade anti sardinards.

Opinion

Justice pour Maurice Kamto

Dans un direct sur Facebook, Joseph Emmanuel Ateba secrétaire à la communication du MRC, demande que justice soit faite sur les accusations faites contre Maurice Kamto.

Joseph Emmanuel Ateba

Lyse Davina


Maurice Kamto fait face à de nombreuses accusations dont le détournement de 14 milliards dénoncé par Mukoko Priso ,le détournement des fonds de survie Cameroun pour la construction d’un immeuble au quartier Bastos a Yaoundé, mardi Paul Éric Kingue , la casse des ambassades par Atanga Nji et René Emmanuel Sadi et la pratique de l’homosexualité par Messanga Nyamding pour ne citer que celles-là.


Afin de faire lumière sur ces différences accusations, le secrétaire à la communication du parti, demande a la justice des juges le président actuel du MRC.
Dans son direct Facebook, il dit « que Kamto soit jugé si on est dans un pays de justice »dans la suite de son post il dit « dans un soucis d’assainissement de morale publique, le MRC demande à la justice d’ouvrir une instruction contre Maurice Kamto pour les délits dont il est accusé ; fidèles à ses valeurs de justice et de liberté, le MRC demande à la justice de s’auto- saisir des différentes accusations portées contre Maurice Kamto afin qu’il soit jugé condamné ou alors acquitté et blanchi »dans la suite, il rajoute « la justice ne peut pas rester sourde et muette face à de telles accusations sinon elle se rendra complice de dune campagne d’accusations de calomnies organisées dans le seul but de tenir lâchement l’image de Maurice Kamto »qui rappelons le est assigné à résidence forcée et gardé par des éléments de force de l’ordre depuis le 21 septembre 2020

Opinion

Paul Atanga Nji satisfait des régionales

Le ministre de l’administration territoriale a fait le point à la suite du déroulement du scrutin du 06 décembre 2020

Lyse Davina


Dans sa déclaration du soir du 06 décembre, Paul Atanga Nji, informe que le scrutin s’est déroulé dans toutes les 58 circonscriptions électorales correspondant aux 58 chefs-lieux de département du Cameroun. Il précise que les 272 bureaux de vote présents sur toute l’étendue du territoire ont ouvert à 8h et fermé à 18h ; de plus 10236 conseillers et 14002 chefs traditionnels, membres des deux collèges électoraux ont allés élire les 900 premiers conseillers régionaux de l’histoire de la politique du Cameroun. Dans la suite de son discours il note que les 2457 observateurs se sont librement déployés au cours du scrutin qui s’est déroulé dans le respect des mesures barrière au coronavirus .


En conclusion, en sa qualité d’agent du gouvernement dans le processus électoral, il peut dire avec certitude que l’élection des conseillers régionaux s’est déroulé dans le calme ,la sérénité et la tranquillité.

Opinion

Le PCRN bredouille des régionales 2020

Le 06 décembre était jour d’élections régionales au Cameroun. Au soir ,de ces élections Cabral Libi fait le bilan de la participation de son parti à ces élections.

Lyse Davina


Le parti camerounais pour la réconciliation nationale PCRN a essuyé un échec cuisant dans le département du Nyong et Kellé ,région du centre départemental d’origine du leader Cabral Libi qui a été supplanté par le rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC)
Quelques heures après le déroulement des élections, le président du PCRN a fait le point sur les réseaux sociaux au terme de ce bilan ,il écrit « le PCRN ne figurera donc dans aucun conseil régional » ; il a pat la suite annoncé que son parti n’introduira aucun recours .

Son point de presse si dessous :

Le point des élections Régionales après dépouillement, concernant le PCRN.

  • Dans la MEFOU et AFAMBA au Centre, parti avec 0 conseiller municipal, le PCRN s’en sort avec 17 suffrages (REMARQUABLE PROGRESSION).
  • Dans le MBERE à l’Adamaoua, parti avec 4 conseillers municipaux, le PCRN s’en sort avec 6 suffrages (Progression).
  • Dans le Wouri au Littoral, parti avec 18 conseillers municipaux, le PCRN s’en sort avec 22 suffrages (Progression).
  • Dans le NKAM au Littoral, parti avec 25 conseillers municipaux, le PCRN s’en sort avec 25 suffrages (statut quo).
  • Dans la Sanaga Maritime au Littoral, parti avec 29 conseillers municipaux, le PCRN s’en sort avec 29 suffrages (statut quo).
  • Dans le NOUN à l’Ouest, parti avec 0 conseiller municipal, le PCRN s’en sort avec 0 suffrage (statut quo).
  • Dans le Nyong et Kelle au Centre, parti avec 128 conseillers municipaux, le PCRN s’en sort avec 97 suffrages (régression).
    Ce qui veut dire que le PCRN a perdu la confiance de 31 conseillers municipaux. Faut aussi rappeler que c’est dans ce Département que le PCRN avait en théorie des chances de victoire avec au départ 3 conseillers de plus que son suivant le RDPC.

Au final, le PCRN gagne la confiance de 23 conseillers municipaux des partis politiques concurrents (dont 17 avec certitude du RDPC dans la MEFOU et AFAMBA ou il n’y avait en compétition que le PCRN et le RDPC), et concède (si vite!) la confiance de 31 de ses conseillers du Nyong et kelle aux partis politiques concurrents (puisqu’il y avait 4 en course: PCRN, RDPC, UPC, PURS).

Le PCRN ne figurera donc dans aucun Conseil Régional.
Le PCRN n’introduira par ailleurs aucun recours.

Bravo aux camarades qui y ont participé. L’avenir avec vous, est prometteur.

Le PCRN félicite les vainqueurs. L’expérience a été engrangée sans conteste.
Puisse ces élections régionales, constituer un véritable début de solution à la crise qui secoue deux Régions camerounaises, au travers du Statut Spécial qu’elles engendreront.

Nous irons de victoires en victoires.

CL

Opinion

BIA BIA annoncé pour janvier 2022

l’association Beti be Nanga,annonce leur festival pour janvier 2022

Lyse Davina
Réunir tous les bétis du monde tel est le but de cette association qui regroupe déjà à son sein des betis du Canada, du Cameroun ,de la France, de l’Angleterre, de l’Allemagne , de Luxembourg, des USA, de la Suisse et plusieurs autres pays à travers le monde.


Ce festival qui veut valoriser la culture et la richesse de ce peuple aura lieu en janvier 2022,
L’association Bia Bia Beti Be Nanga, entendez « entre nous le peuple Beti » regroupe en son sein toute la grande famille Beti, dont les Eton, les Ewondo,les manguissa,les Bulu etc…a son siège au Canada, avec un bureau au Cameroun.


Vu l’étendue de ses membres dispersés à travers le monde ,l’association tient ses réunion en ligne et en présentiel pour ceux qui sont du côté du Cameroun
C’est un grand rendez-vous que l’association donne, pour ceux qui viendront à leur fête nationale pour découvrir les richesses de ce peuple

Opinion

Le NGONDO à la taille de la Covid-19.

La célébration de la fête cette année se limitera à l’aspect mystico- religieux

Lyse Davina
Pour des raisons sanitaires , le secrétaire général du Ngondo Pamphile Yobe,informe que la fête se limitera à l’aspect mystico- religieux qui consiste à la plonge du vase sacré dans le Wouri afin de ramener le message des ancêtres .


Le Ngondo est la fête du peuple Sawa ; cette rencontre culturelle est un moment de communion qui accueille des centaines de personnes sur les berges du Wouri a Douala.
Contrairement aux éditions précédentes, le festival Ngondo annoncé pour le 13 décembre va connaître beaucoup de modifications dû à la pandémie

Opinion

Manaouda Malachie dépense 600 millions pour son carburant

Du 28 septembre au 04 novembre 2020,plus de 600 millions de FCFA ont été débloqués pour l’achat du carburant du ministre de la santé publique .

Lyse Davina
Cest une enquête que nos confrères du quotidien privé « le messager » édition du 02 décembre 2020 , dans celle-ci le journal révèle que le faramineux montant est le fruit d’un fractionnement de marchés publiques au mépris des règles de commissions de passation des marchés qui stipulent que lorsqu’un marché est au-dessus de 5 millions de FCFA, l’entreprise ou l’institution doit passer à l’appel d’offres ce qui n’est pas le cas du ministère de la santé publique.


L’étonnement vient de ce qu’un montant aussi impressionnant soit affecté uniquement à la rubrique carburant dans l’intervalle de 3 mois dans le ministère de la santé

×
LIVE OFFLINE
track image
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :