fbpx

Tueries à Bamenda: Réné Sadi sort enfin du silence.

Spread the love

Rene Sadi Mincom

Réné Sadi, ministre de la communication

Le gouvernement de la République du Cameroun, s’est, par la voix du ministre de la Communication René Emmanuel Sadi, indigné une fois de plus à la suite de l’assassinat d’un homme en tenue dans la ville de Bamenda, région du Nord-Ouest.null

Dans une publication en date du 2 septembre 2020, Lebledparle.com annonçait l’assassinat à la veille, d’un policier par des individus non identifiés. Mais avec la publication du communiqué du gouvernement du 4 septembre 2020 intitulé « L’INDIGNATION DU GOUVERNEMENT », l’on est mieux situé sur le drame.

« Le gouvernement de la République a appris avec consternation la nouvelle de l’assassinat lâche et criminel, de l’inspecteur de police de 1er grade BIkoï Nlend Ndaji Joseph, en renfort au Commissariat central de Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest, et en service au commandement central des groupements mobiles d’Intervention de ladite ville », regrette René Emmanuel Sadi. 

Selon le Mincom, l’acte barbare s’est produit « dans la journée du mardi 1er septembre 2020 aux environs de 12 heures 30 min au lieudit ‘’City Chemist’’ ». 

Le communiqué gouvernemental précise que l’assassinat a été perpétré par « deux individus en possession d’armes de guerre, lesquels ont, délibérément et sans aucune concession, ouvert le feu sur une patrouille de police du Commissariat central de Bamenda ».null

De ce fait, le gouvernement « condamne avec la dernière énergie cet acte cruel, commis par des bandes terroristes sécessionnistes, qui, une fois de plus, viennent d’ôter violemment la vie à un représentant de la force publique », peut-on lire dans la déclaration.

Source (Camerounweb)

Copyright © All rights Jean Pierre Samedjeu CoverNews by AF themes.
×
LIVE OFFLINE
track image
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :