fbpx

Styvy medias

plus loin, plus pro!

Les avantages de la dissolution du MRC pour la résistance

Spread the love

.

S’il est vrai qu’en dictature à part participer aux élections biaisées, l’existence légale d’un parti politique ne confère aucun privilège démocratique du fait de l’ostracisme à outrance et de la répression aveugle sans oublier l’inexistence du statut de l’opposition dans l’arsenal juridique camerounais, ce qui expose nombre d’opposants à la mendicité et la compromission, il est que dissoudre le MRC est anecdotique. Cette dissolution n’aura en effet pas de grand impact puisque le parti n’est partie prenante dans aucune des institutions bancales qui tiennent captif notre pays depuis deux ans qu’il conteste la légitimité du dépositaire de la souveraineté; en plus il n’a pas participé aux dernières élections locales, ce qui l’exclut des avantages de la légalité en temps normal.

Ainsi, le parti a tenu, grandi et est devenu plus puissant sans aucunement collaborer avec les bourreaux du bien-être des camerounais. Ainsi, acter officiellement sa disparition juridique libérera les extrémismes avec l’effacement de la discipline du parti, le MRC étant devenu un état d’esprit qui se nourrit de la résistance et s’abreuve à la source de la contestation de l’oppression comme l’ont fait les pères fondateurs de l’anti système colonial, Um et compagnie.

Par ailleurs, cette dissolution élèvera le Président élu, Maurice Kamto au rang de guide suprême, tel le Dalaï lama; il incarnera désormais l’autorité morale, le guide de la révolution, la figure de la dissidence dont seule la parole suffira pour mobiliser les troupes.

Enfin, la fin du MRC marquera le début de la convergence des anti Biya sans coloration politique, et de ce fait chacune des sorties du voleur d’élections en Occident ou ailleurs rencontrera une violence qui ne sera imputée à personne, et aucun parti ne sera là pour raisonner la meute ou les assaillants.

L’histoire étant un enseignant fidèle, le FNL en Algérie fut martyrisé et diabolisé, mais celà n’a pas empêché la capitulation de la France; l’interdiction de l’ANC a libéralisé la lutte armée en Afrique du Sud; l’UPC en a fait les frais et l’on sait vers quoi sa suspension a conduit le Cameroun en son temp. Plus récent, la dissolution du Consortium anglophone a coûté la vie à près de 2000 soldats Camerounais et au moins dix milles civiles selon certaines sources.

Cet exposé vise à rassurer les uns et les autres sur la pertinence de notre lutte. Un bout de papier, contestable de surcroît, devant le tribunal administratif ne devrait pas nous empêcher de dormir mais doit nous rassurer de ce que nous sommes sur le bon chemin. Pensons à aller remplir leurs camps de concentration pour libérer les nôtres; Paul Biya est un tyran qui doit être bousculé et humilié.

Nous regrettons cependant l’attitude fidèle de la France qui conseille les mêmes méthodes de répression et de séquestration des leaders comme elle l’avait fait avec les martyrs de la lutte d’indépendance et plus tard Ni John Fru Ndi. Cette France là oublie CEPE que Maurice Kamto était préparé, ayant écrit sur les systèmes politiques en Afrique francophone mieux que quiconque. Et comme il l’a dit à plusieurs reprises, il sait où il nous mène.

Atanga Nji devrait acter dès lundi la dissolution du MRC! *Kand Owalski*

×
LIVE OFFLINE
track image
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :