fbpx

Styvy medias

plus loin, plus pro!

Des chefs traditionnels menacés à l’ouest

Spread the love

Certaines autorités traditionnelles soutiennent avoir été contraintes de signer la déclaration du 04 décembre 2020.

lyse Davina

71 chefs de la région de l’ouest ont signé une nouvelle déclaration du « collectif des chefs traditionnels de la région de l’ouest » au cours d’une réunion tenue au siège de la CAPLAMI à Bafoussam le 04 décembre 2020.

Dans cette déclaration, les signataires marquent des réserves sur le contenu du document publié le 19 novembre 2020 par le conseil des chefs traditionnels de la région de l’ouest (CCTO).

Le document entend donner la perception des autorités traditionnelles et culturelles de la région du soleil  couchant sur des différentes crises que traversent le pays et suggèrent des solutions. Pour le collectif ,le document ne reflète pas fidèlement l’esprit patriotique, d’humilité et de soutien au chef de l’état et au gouvernement.

Nos confrères du quotidien privé le messager ,édition de ce jour ,dans un dossier nous informent  sur les retours des enquêtes  qu’ils ont menées ; en effet, le journal révèle que certains chefs ont été menacés par Luc Sindjoun et pascal Nguihé Kanté, le gouverneur de la région de l’ouest et les élites de la région  de signer cette déclaration du 04 décembre 2020. Ces mêmes chefs disent avoir été invité à une réunion a Caplami, où ils ont été sommés de signer le document sous menaces et chantages ; ils rajoutent qu’on  leur auraient dit que c’était pour le bien de la région.  Selon le journal ,la plupart des élites, cadres administratifs et ministres ont refusé de s’exprimer sur la question

×
LIVE OFFLINE
track image
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :