fbpx
Opinion

Spread the love

LA NATION FABRIQUÉE À LA RECHERCHE DU PATRIOTISME ET DU VIVRE ENSEMBLE

Nous avons toujours défini la nation comme un vouloir – vivre collectif, une communauté de destin entre des individus s’étant librement déterminés.

Les pays comme la france qui ont une forme Unitaire définissent une nation ainsi.
Nous savons que c’est là en faite où la vérité est cachée.
La Corse nous rappelle que cette nation n’est pas en réalité née des individus s’étant librement déterminés. ce qui prouve que l’état unitaire reste Jacobin.

*En revanche, les cultures des pays fédérés comme l’Inde, la Suisse, la Belgique ou l’Allemagne la conçoivent comme l’association objective de sous groupes culturellement définis à la base. Dans les 2 cas, l’égalité entre ceux qui composent la nation (individus ou groupes) est sine qua non.
*La nation s’identifie d’abord à un territoire puis, à la volonté clairement exprimée des composants égaux de dépasser la tradition pour l’objectivité communautaire.*

Nous devons noter que La nation ne naît pas d’un décret comme la déclaration d’indépendance.
Elle n’est pas un slogan, elle se vit.
Le discours politique camerounais se révèle démagogique et hypocrite. Les mots clés de celui-ci, froidement empruntés au lexique de l’ancien colon (patrie, nation, union) apparaissent vides de tous sens, puisqu’ils ne sont vécus d’aucune manière ni montrés en exemple nulle part.

Le pouvoir de Yaoundé se retrouvent à exalter le vivre ensemble, une nation d’individus égaux aux attaches culturelles négligeables, alors que nul n’en voit la manifestation. Les exemples pleuvent depuis Tombel dans les années 50, Nkongsamba, Douala, Yaoundé et Sangmelima, Ebolowa il y’a quelques mois . Plus personne n’y croit, pas même ceux qui discourent à tête de l’état.
Le système politique actuel encré dans un Unitarisme injustifié dans une société plurielle qui exige des populations le nationalisme a surtout eut comme réponse « rien ! » plutôt que le moindre signe d’une avancée quelconque vers ses pieux objectifs.
Pourtant, on ne peut pas conclure que ce moteur essentiel du développement n’existe pas au milieu des camerounais. Mais juste que ce patriotisme là n’est pas national, il est régional.
Il nous faut donc un nouveau pacte républicain, scellant l’accord entre nos peuples, avançant chacun au nom de sa Région, pour déterminer un pouvoir national librement consenti, et collectivement partagé, exprimant la volonté de vivre ensemble uni, dans le respect de nos diversités.
Il est temps de démentir le postulat qui prétend que l’enjeu démocratique et républicain réside dans la recherche illusoire d’un Etat – nation, irréaliste à court et moyen terme.

Pour sa communauté ethno régionale le camerounais est prêt à s’investir à 300% parce qu’il s’agit d’une réalité palpable, proche, d’une affinité de liens réels, qui lui fait mettre du cœur à l’ouvrage. Tandis que pour la cause « nationale » sa tiédeur voir sa réticence, devient légendaire. Et pourtant il faut bien une volonté de bâtir ensemble quand on a fait ses preuves dans sa région

Le patriotisme régional est notre seule richesse spirituelle en tant que peuples. Pourtant, sans démonstration et d’ailleurs sans succès, les politiques ou ceux qui gouvernent nous invitent à l’abandonner au nom d’un Etat – nation chimérique qui n’a pour seule justification que le fait qu’il est le modèle de notre colon, en nous poussant à nous y accrocher désespérément même quand il s’avère chaotique voir criminel pour notre société.

Le bourbier Unitaire étouffe inutilement les énergies qui auraient pu contribuer au développement. Toute cette volonté continue d’être sacrifiée au nom d’une nation fantôme dont le prix a macabrement flambé depuis les 50 dernières années.
Le Cameroun aura finalement fait plus de mal que de bien à la majorité de ses ressortissants. La crise anglophone nous édifie

Si bien qu’il n’est point besoin d’être un savant, pour constater que le pluralisme national et culturel est la spécificité des sociétés africaines en cause. Chemin faisant, force est de créer un authentique modèle de l’Etat de droit démocratique dont l’hétérogénéité des peuples et des cultures est le facteur structurant le champ politique et constitutionnel.

L’urgence d’un état federal, social , juste et démocratique s’impose . L’urgence d’un régime parlementaire s’impose . L’urgence d’une loi fondamentale pour poser les bases d’un état fédéral s’impose.

Kuete the federalist

Spread the love

Spread the loveExhortation Fédéraliste Ceux qui subitement décident d’être candidats […]

Identité africaine

Spread the love

Spread the loveBonjour à tous,Je sais qu’on en parle tous […]

Spread the love

Spread the lovePlusieurs milliers de participants manifestent avant les élections […]

Marthe Moumié ou la persécution jusqu’à la mort

Spread the love

Spread the love ’’Ça c’est l’histoire du Cameroun, il faut […]

×
LIVE OFFLINE
track image
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :