fbpx
Opinion

Spread the love

AGIR A INTERDIT AUX MILITANTS DE LA RÉSISTANCE DE PARTICIPER AU DEUIL PEC.

Le Parlementaire s’interroge.

C’est avec beaucoup de
surprise que j’ai lu dans les réseaux sociaux la communication de l’Association ACT-AGIR de notre ancien allié politique Penda Ekoka Christian décédé au Canada de suite de maladie.

Je m’interroge sur cette prise de position au moment où le peuple de la Résistance pour la Renaissance du Cameroun s’apprêtait à apporter à ce grand homme, un aurevoir mérité en dépit de leur désaccord sur l’écart de gestion intervenu sur le compte de la SCSI.

D’une manière voilée, dans le susdit communiqué, les membres de ACT-AGIR disent être en phase avec la famille du défunt pour interdire aux militants de la Résistance pour la Renaissance du Cameroun et à ses sympathisants de participer aux obsèques du regretté Christian Penda Ekoka.

Je suis d’autant plus surpris et bouleversé que nous sommes des bantous et le deuil chez les bantou, on connaît comment ça se passe :

il n’y a pas de rancunes ni d’ennemis au deuil, ni d’adversaires, on se pardonne mutuellement.

Une telle prise de position des gens supposés sérieux puisque professeur d’université de surcroît du nom de Yap Boum II, c’est-à-dire, un être intellectuellement futé, vice-président de l’association, signataire du pamphlet, serait à n’en point douter caractéristique de la haine injustifiée que certains alimentent contre les militants de la Résistance.

Les militants du changement doivent rester serein et comprendre que leur combat reste assez difficile car le chemin qui mène vers la victoire finale est jonché d’embûches.

Je comprends très bien que cette affaire de manipulation des résultats d’un audit n’était pas simple puisque le RDPC qui a emprisonné le défunt pendant presque un an n’a pas été interdit de deuil. Je me demande si les gens qui ont pris cette décision sont sérieux.

Je comprends enfin que les accusations portées contre un certain nombre de militants du MRC qui ont claqué la porte ou qui y sont encore pour faire semblant doivent être pris au sérieux et doivent être intégrés dans la stratégie globale de lutte qu’il faut redéfinir avec les hommes plus qu’engagés et non avec des gens prêts à quitter le navire à la moindre secousse sismique.

On ne peut pas agir et empêcher le peuple de la Résistance de réagir quelle que soit la forme de la réaction.

Le Peuple de la Résistance pour le Changement doit cependant garder le calme suivant les instructions du professeur Maurice Kamto, cet autre apôtre de la paix qui a interdit à ses supporters de réagir par des injures et provocations à leurs adversaires, tout en respectant la volonté sublime de ceux qui ont pris cette décision.

Concentrons nous sur l’essentiel car :

Le combat continue

Le Parlementaire.
Pierre Tchoutezo

Spread the love

Spread the loveExhortation Fédéraliste Ceux qui subitement décident d’être candidats […]

Identité africaine

Spread the love

Spread the loveBonjour à tous,Je sais qu’on en parle tous […]

Spread the love

Spread the lovePlusieurs milliers de participants manifestent avant les élections […]

Marthe Moumié ou la persécution jusqu’à la mort

Spread the love

Spread the love ’’Ça c’est l’histoire du Cameroun, il faut […]

×
LIVE OFFLINE
track image
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :