fbpx
Opinion

Spread the love

LE CROQUE-MORTISME INTELLECTUEL DE Me TIMBANE BOMO EST INACCEPTABLE

Dans une méchanceté intellectuelle qui horrifierait même le plus fieffé adepte d’une Church of Satan, Me TIMBANE, enlève à la mémoire de MIRABELLE LINGOM, tout ce qu’elle sut nous laisser comme héritage : le combat pour la dignité humaine.

Elle a su nous dire par sa capacité à défendre son honneur, à défendre la vérité, à défendre ses droits, ce qui nous restera quand on aura tout perdu, quand comme elle, on n’est rien et on n’a rien.

Dans un révisionnisme digne des plus habiles historiens des ténèbres Nazis, le Pasteur réécrit cette histoire qui s’est déroulée ici même sous nos yeux, il blanchi les suspects, il efface les crimes, il efface la dernière volonté de MIRABELLE LINGOM, hier encore réaffirmée par son frère aîné sur radio Équinoxe: sa fin de non-recevoir à la négociation entreprise et son désir de voir passer la justice.

Inapte désormais à désigner les vrais coupables qui ont privé cette enfant d’une justice efficace, rapide, qu’on a pourtant vu à la manœuvre quand il s’est agi de punir de pauvres malheureux, tenaillés par les frustrations de la vie qui n’ont pu l’exprimer que dans le langage de la rue qu’ils connaissent : “le gros cul de la mère de Paul BIYA”.

En attendant une autopsie qui nous donnera définitivement des indications sur la cause de cette mort, il nous est revenu que MIRABELLE LINGOM présentait des symptômes d’accélération de son transit intestinal…
Deux hypothèses : soit une intoxication criminelle ou accidentelle, soit une infection. Quelle que soit l’hypothèse retenue, il apparait que cette enfant est une victime des INSECURITES CHRONIQUES du système BIYA. Alors que samedi dernier encore, Chantal BIYA sautait dans un avion spécialement affrété pour aller arracher sa fille des mains de la police Genevoise, qui lui reprochait son addiction à certaines substances, MIRABELLE LINGOM mourrait d’insécurité, de misère et de ses fragilités, dans un hôpital délabré de DOUALA.

Me TIMBANE, n’a rien vu de tout ça, pire, il est devenu le défenseur des bourreaux qu’il semble finalement n’avoir jamais cessé d’être et tel un croque-mort, il utilise le corps sans vie de MIRABELLE pour assouvir ses désirs de vengeance contre ses “amis politiques” d’hier. C’est moralement inacceptable…

LES VICTIMES DU GÉNOCIDE SILENCIEUX : MIRABELLE LINGOM COMME MONIQUE KOUMATEKEL

La vraie leçon à tirer de ce décès est que des centaines de milliers d’autres camerounais disparaissent dans l’anonymat chaque année, annihilés par le RÉGIME DES INSÉCURITÉS ORGANISÉES DE BIYA.
Pire que la guerre au NOSO ou n’importe quel génocide, l’insécurité organisée est la première cause de mortalité au Cameroun : une précarité sociale endémique, un système de santé moyenâgeux, un réseaux routier criminogène…

Face à un tel désastre, le seul combat qui vaille, c’est congédier promptement le régime BIYA . C’est le cancer du Cameroun que Me TIMBANE a depuis quelques temps décidé d’oublier.

Me Amedee Dimitri Touko Tom

Spread the love

Spread the loveExhortation Fédéraliste Ceux qui subitement décident d’être candidats […]

Identité africaine

Spread the love

Spread the loveBonjour à tous,Je sais qu’on en parle tous […]

Spread the love

Spread the lovePlusieurs milliers de participants manifestent avant les élections […]

Marthe Moumié ou la persécution jusqu’à la mort

Spread the love

Spread the love ’’Ça c’est l’histoire du Cameroun, il faut […]

×
LIVE OFFLINE
track image
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :